Le saviez-vous ?

Le fromage est naturellement riche en calcium et en phosphore utiles dans la minéralisation dentaires et osseuse, ainsi qu’en vitamine B12 qui intervient dans le bon fonctionnement du système nerveux, le système immunitaire ou encore la formation des globules rouges.

Le fromage est également source de protéines ce qui le rend intéressant notamment dans la lutte contre la dénutrition qui touche plus particulièrement les personnes après 70 ans. 

Cependant, sa richesse en matières grasses notamment saturées en limite sa consommation. Recommandations : 1 portion/jour (1 portion correspond à 30 g de fromage, soit 1/8ème de camembert par exemple)

Cette semaine, nous vous proposons la recette de la Croziflette : un plat réconfort pour changer de la tartiflette !! 

Pour 4 personnes :

  • 200 g de lardons
  • 20 cl de crème fraîche
  • 1 oignon 
  • 1 reblochon
  • Poivre
  • Sel
  • 300 g de Crozet au sarrasin

Recette : 

  • Faire cuire les Crozets dans l'eau bouillante salée pendant 20 minutes.
  • Au bout de 10 minutes de cuisson des Crozets, couper l'oignon et le faire revenir dans du beurre.
  • Le faire caraméliser.
  • Mettre les oignons de côté et faire revenir les lardons.
  • Mettre les oignons cuits, les lardons et la crème dans la poêle et faire réduire
  •  Égoutter les Crozets.
  • Mettre dans le plat à gratin une couche de Crozets, une couche de crème/lardons/oignons.
  • Remplir le plat de cette manière et mettre au-dessus le reblochon coupé en 2.
  • Faire cuire au four pendant 20 minutes à 200°C.

Le personnel et les praticiens de la Clinique du Ter vous souhaitent à toutes et tous une très bonne année 2023 !

Le Dr Lise-Marie LE PAGE, nouvelle Chirurgienne Ophtalmologue à la Clinique du Ter, rejoint les docteurs COTTEVERTE, LE REUN et LE PAGE au sein du cabinet COEDIC.

Spécialités :

  •  Chirurgie de la cataracte, orbito-palpébrale et des voies lacrymales 
  •  DIU Pathologie et chirurgie orbito-palpébro-lacrymale 
  •  DIU imagerie et pathologies rétiniennes 
  •  DU Neuro-ophtalmologie 

 𝗡° 𝗰𝗼𝗻𝘀𝘂𝗹𝘁𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 :
0297642943 ou sur Doctolib

 𝗔𝗱𝗿𝗲𝘀𝘀𝗲 de 𝗰𝗼𝗻𝘀𝘂𝗹𝘁𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 :
5, Allée de la Clinique du Ter – 56270 PLOEMEUR

Tout au long de l'année, la Clinique du Ter a organisé des conférences Culture et Santé et vous avez été très nombreux(ses) à y participer !

Forts de ce succès nous vous proposerons prochainement le programme 2023 !

Merci à tous nos conférencier(e)s : Véronique MEHL, Dominique LE NEN, Pierre PERTUS, Dr. PROCYK, Jean-Marc Le Gac, Émilie Launay-Bobillot et Pascal Guin

Et à l'année prochaine pour d'autres conférences !

A l’occasion du départ en retraite de Marie-Jeanne Miqueau, toute la Clinique du Ter la remercie pour son investissement et son implication dans le fonctionnement de l’établissement ! 

Arrivée en 2002 en tant qu’infirmière à la Clinique, elle s’est spécialisée en hygiène et a exercé plus de 12 ans la fonction d’infirmière hygiéniste, avec rigueur et enthousiasme.

Nous lui souhaitons aujourd’hui une très bonne retraite et de nouveaux projets.

Cette semaine, nous vous proposons la recette du gravlax de saumon  !

Ingrédients :

  • 600 g de saumon 
  • Quelques branches d'aneth
  • Graines de coriandre ou poivre de Sichuan
  • 200 g de gros sel
  • 200 g de sucre
  • Mélange de poivre noir
  • Coriandre et baies roses

Recette : 

  • Choisir un beau filet de saumon, l’écailler et retirer les arêtes
  • Rincer sous l’eau froide le saumon et bien le sécher
  • Préparer la saumure en mélangeant le sucre et le sel en quantité égale, une poignée de baies rose moulues, le poivre, la coriandre et de l’aneth fraîche
  • Étaler la moitié au fond d’un plat puis déposer le saumon et le couvrir du reste de la préparation : Le saumon doit être entièrement recouvert de cette saumure. 
  • Filmer le plat et poser un poids sur le saumon
  • On laisse mariner au frais minimum 24 h. Le lendemain, on remarque que la peau est plus foncée. 
  • Rincer le saumon et le sécher
  • Découper de fines lamelles de saumon à l’aide d’un couteau bien aiguisé

La clinique du Ter accueille le laboratoire Ouest Pathologie au sein de sa structure.
(De gauche à droite: Dr Faustine Mittler, Dr Lalie Roger-Busch, Dr Murielle Broyer-Petit)

Ouest Pathologie est un laboratoire anatomo-cyto-pathologique . Son rôle consiste à examiner les organes ou les cellules pour repérer et analyser des anomalies liées à une maladie.

Le saviez-vous ?

Le poisson est une source privilégiée en acides gras oméga-3 qui participent au développement et fonctionnement du système nerveux et sont intéressants dans la prévention des maladies cardio-vasculaires. C’est le cas en particulier des poissons gras dont certains contiennent davantage d'acides gras oméga-3. Le poisson est également source de protéines, de minéraux comme le phosphore, l'iode, le zinc, le cuivre, le sélénium et le fluor, mais aussi des vitamines A, D, E indispensables à la santé.

Attention cependant, les poissons gras peuvent accumuler des polluants tels que le méthylmercure.

Dans les poissons gras on peut trouver : le maquereau, la sardine, le saumon, l’anchois, le hareng, la truite, l’anguille fumée, le thon… 

Les recommandations :

  • Consommer du poisson 2 fois par semaine en associant un poisson gras à forte teneur en acides gras oméga-3 (saumon, sardine, maquereau, hareng) et un autre poisson (colin, merlu, cabillaud, sole…)
  • Privilégier la pêche locale, saisonnière et les poissons de petit gabarit

Pour débuter la semaine tout en douceur, voici la recette de boules de patates douces au chocolat et à la vanille.

Ingrédients pour 8 personnes : 

  • 500 g de patates douces
  • 250 g de chocolat noir
  • 100 g de poudre d'amandes
  • 100 g de sucre
  • Vanille

Recette : 

  • Peler les patates douces
  • Dans un faitout au feu, les faire cuire 10 min à l’eau bouillante, puis les égoutter et les écraser
  • Casser le chocolat en morceaux 
  • Le faire fondre à feu doux dans une petite casserole
  • Mélanger le chocolat aux patates écrasées
  • Ajouter le sucre, la poudre d’amande et 3 c. à café d’essence de vanille
  • Malaxer le tout afin d’obtenir un mélange homogène
  • Réaliser des petites boules 
  • Déposer les boules sur une plaque recouverte de papier sulfurisé
  • Conserver au frais au moins 2h.

Bon appétit !

La Clinique du Ter remercie chaleureusement Monsieur Albert LONGUIER, Président de l’association Lorientaise Soleil Levant et Monsieur Gilles Le GAIGNEC de l’entreprise Guidéloise VIGOT, pour le don de 1000€ remis à cette occasion pour participer au financement du robot PARO.

Ce robot phoque doté d’une intelligence artificielle était présenté par Isabelle Plassart, responsable du service de médecine : Les multiples capteurs et microphones du robot lui permette de détecter l’état émotionnel du patient et d’adapter son comportement et ses tonalités en fonction de ce dernier.

Son apparence et ses réactions suscitent la sympathie, le sentiment de sécurité et suscite la tendresse.

Chez les patients ayant des troubles cognitifs, il permet une stimulation sensorielle, de développer une communication verbale ou non verbale, en instaurant un lien de confiance entre soigné soignant.

Parmi les multiples bénéfices observés lors de l’utilisation de PARO, le personnel soignant a noté :

  1.  Une diminution des troubles du comportement : agressivité, agitation, cri, déambulation.
  2. Une diminution de l’anxiété et des troubles du sommeil
  3.  Une diminution des douleurs lors des soins techniques
  4. Une alternative à la médication chez les patients au comportement agressif ou fugueur
  5. L’instauration d’une atmosphère apaisante pour des patients en perte de repères ou en situation de fragilité lorsqu’ils sont hospitalisés, tout en diminuant le sentiment de solitude

Arrivé à la Clinique en août 2022, et après un temps de formation des équipes, le robot PARO, charmant petit phoque blanc, est maintenant pleinement opérationnel pour les patients du service de médecine polyvalente, ainsi qu’en chirurgie pour les enfants stressés ou les patient souffrants de troubles du spectre autistique.

La dénutrition est un état pathologique se caractérisant par un déséquilibre de la balance énergétique, c’est-à-dire une insuffisance des apports au regard de nos besoins nutritionnels.

En France, 2 millions de personnes sont en situation de dénutrition. Cela concerne :

- 4 à 10% chez les personnes de plus de 70 ans à domicile.

- 50 % des personnes âgées hospitalisées sont dénutries et 40% des personnes âgées sont hospitalisées pour des conséquences de la dénutrition.

-10 % des enfants hospitalisés dont la moitié ont moins de 3 ans.

-20 à 40% des personnes hospitalisées : 40% chez les patients souffrants de cancer et 40% des patients souffrants d’Alzheimer.

Les conséquences de la dénutrition sont les suivantes : infection, risque de chute, fonte de la masse musculaire, retentissement psychique et relationnel, altération de différentes fonctions physiologiques essentielles (musculaire, immunitaire, cicatrisation) et la mort quand la perte de masse protéique excède 50%.

A l’occasion de la semaine de la dénutrition, faites l’auto-test de dépistage de la dénutrition.

La Semaine de la sécurité des patients se déroulera, cette année, du 21 au 25 novembre. L'objectif de cette semaine est de sensibiliser les patients, les usagers ainsi que les professionnels de santé aux enjeux de la sécurité des soins.

À cette occasion, différents stands d’information et de sensibilisation auront lieu lundi 21 novembre après-midi, à la Clinique du Ter : 

⦁ Les représentants des usagers : Qui sont-ils et quel est leur rôle ?

⦁ L’hygiène des mains : Comment bien utiliser la Solution Hydro Alcoolique ?

⦁ La vaccination contre la grippe 

⦁ L’armoire à pharmacie au domicile : Quels médicaments sont indispensables ?

⦁ L’identitovigilance : Pourquoi vous demande-t-on plusieurs fois votre identité ? 

⦁ Les évènements indésirables : Qu’est-ce que c’est et pourquoi les déclarer ?

Plusieurs professionnels et représentants des usagers de la Clinique du Ter seront présents pour répondre à ces différents sujets !

À lundi !

Depuis le 8 novembre, le service ambulatoire se modernise et met en place un salon de collation sous forme de buffet. Après son intervention, le patient est accueilli au sein de ce salon. La surveillance est réalisée par l’équipe soignante jusqu’à la validation médicale de sortie.

Cette organisation est actuellement en test pendant 1 mois. L’avis et le retour d’expérience de nos patients et de nos professionnels permettront de valider cette expérimentation.

Nous sommes très heureux de ces échanges avec le Professeur Étienne CAVAIGNAC et son équipe du service d'orthopédie du CHU de Toulouse.

L'intérêt pour nos parcours de soins innovants est une reconnaissance du travail des chirurgiens, initié par le Dr Stefan Procyk, de la coordination des soins, des IDE spécialisées RAAC, des anesthésistes, des kinésithérapeutes…

Tout un écosystème de soignants qui malgré la crise sanitaire n'ont rien lâché pour améliorer la prise en soin des patients.

Moderniser sans déshumaniser, c'est un beau défi qu'essaye de relever chaque jour l'ensemble des équipes de la Clinique du Ter.

Merci à Ouest France pour cet article qui relate notre journée d'échanges :

https://www.ouest-france.fr/.../pays-de-lorient-ici-on...